Notre Domi nous a quitté

Vedette

Ce lundi soir, une fleur nous a quitté en plein hiver.

Jamais elle n’a voulu faner.

Jamais elle n’a douté de la fin espérée de l’hiver.

Jamais elle n’a cessé d’espérer, pour elle et ceux quelle a aimé. Et qui l’ont aimée.

Repose en paix, Domi.


Nous pourrons la voir une dernière fois cet après midi mardi 16 à la chambre funéraire de Montauroux entre 14h30 et 15h

Ses obsèques auront lieu Mercredi 17 Janvier à 8h30 au crématorium de Cannes

Publicités

sécurité routière et excès de prudence municipaux

moto_magazine_343_enquete_ralentisseurs_web.jpg

Les ralentisseurs sont efficaces, certes.

Parfois un peu trop, comme ceux qui sont installés à Montauroux en plein virage, ou rue sainte Brigitte.

Il existe pourtant des lois et règlements qui devraient être respectés; l’efficacité n’en serait pas diminuée, mais au moins, on ne risquerait pas une rupture d’amortisseur ou de train à 30km/h voire une sortie de route qui pour un motard peut être mortelle …

un Conseil mercredi 17 à 18h !

L’année commence, hélas endeuillée par la perte de notre amie et colistière Dominique Joxe.

Nous pourrons l’honorer Mercredi prochain à 8h30 au crématorium de Cannes.


Le même soir aura lieu un Conseil dont voici le détail.

CM 17 janvier 2018

Une remarque ici, mais qui s’applique à toutes les délibérations ainsi proposées aux conseillers :

la loi est ainsi faite que la quasi totalité de ces délibérations ne souffrent pas la moindre contestation possible : il s’agit d’entériner des directives issues de la loi, ou de décrets préfectoraux.

Certes nous avons pu nous opposer à une prime offerte à la trésorière de Fayence. Parce qu’elle est optionnelle.

Mais une décision modificative de budget, là ce n’est pas possible, sauf à s’être déjà opposé audit budget, et encore, selon les circonstances…. Un avancement de grade non plus !

Ainsi, le communiqué plein de forfanterie qui dans le dernier bulletin se glorifie de l’unanimité lors des votes, masque la profonde opposition qui existe entre le maire et nous.

Et pour une fois, nous serons d’accord sur ce point avec le « coup de gueule » de la liste Gal.

Faire travailler nos artisans et commerçants

Le problème est d’actualité.

Var matin ce jour se fend encore d’un long double-page à ce sujet, concernant les boulangers qui eux même n’ont pu trouver aucun secours auprès de la municipalité de Montauroux (qui légalement ne peut rien faire…),

Une autre piste est celle des boutiques éphémères, au moins pour les artisans ou artistes, nouvellement installés, : en attendant de pouvoir se payer un loyer,ils peuvent ainsi se faire connaître, créer un carnet d’adresse, une clientèle, bref, S’INSTALLER !

Voir ainsi quelques exemples :

La mairie restera-t-elle une nouvelle fois muette ? Continuera t elle à passer des marchés à Mandelieu pour faire un portail à la crèche, alors que les ferronniers du coin peuvent le faire à un moindre coût, avec moins de dépenses de transport ?

Ben voyons !!!

Ça s’agite beaucoup vers le Clos !

Une patinoire sur laquelle je ne reviendrai pas. A l’heure où on prône les économies, quand on se plaint des restrictions d’eau, est ce opportun ?

Sans parler des sapins en or massif… Mais attendons de voir combien ils ont coûté…

Et les trottoirs !

C’est formidable de se soucier ENFIN de la sécurité des piétons (car il en reste quelques uns …) lorsqu’on essaie d’aller faire ses courses sur le Clos.

MAIS

Mais…où est le respect des normes handicapés ? 1.20 m de largeur minimum  ou si un obstacle incontournable se présente, 90cm… On aurait au moins pu rogner un peu sur le trottoir des platanes, et ainsi être dans « les clous »… Là on va être obligés dans quelques années de tout re-casser pour être dans la légalité. J’ajouterai que si, il y a quatre ans, j’avais fait faire un mini audit de la médiathèque par un ami aveugle et très au fait de ces réglementations, depuis? RIEN n’a été fait.

Ni bande podotactile, ni même respects des places de stationnement handicapés, dont l’une a été longtemps « privatisée » par un commerçant.

En parlant d’aménagements : des « gendarmes couchés » ont été installés l’an dernier. J’avais alors signalé qu’ils n’étaient pas aux normes, et ils ne le sont toujours pas !

Trop hauts, trop raides, signalétique au sol effacée ou /et glissante, placés dans des pentes >4%, ou proches d’un virage (celui de l’avenue Lacombe cumule TOUS les points d’illégalité.)

J’ai bien envie, si rien n’est fait, de demander pour commencer un « casque d’âne » pour le maire,: un médecin qui met là la vie de ses concitoyens en danger, c’est un peu violent, non ? Moto magazine est très actif à ce sujet…

La MSR va en être informée elle aussi. Assez d’immobilisme là aussi !

Et tant qu’à faire, parlons de ces buissons qui débordent sur la chaussée, comme ici à la Font d’Imbert. Ou ici; ou encore là.  Passons sur le chemin du Collet du Puits qui lui aussi voit sa largeur réduite par des buissons, , mais comme il n’existe pas sur le cadastre, disons que la Mairie évite de lever « le lièvre » …Ainsi, quand des citoyens (qui en plus donnent leur temps à la collectivité) signalent de tels dysfonctionnements, on ne leur répond rien, tout au plus sont ils reçus, puis plus rien ? Quel sens du dialogue, de la démocratie !

Continuons ces sombres constats de fin d’année 2017 avec cette crainte que la Poste ne s’en aille… Une pétition circule, actant le souci de tous. Si notre projet avait été fait , de construire entre la route de Callian et les parkings de la Fontaine, un bâtiment abritant la poste, des locaux de niveau pour le Club de l’amitié, etc ( zone constructible, je le rappelle à ceux qui affirment que non : zone Uep…)

Et puis, au moins les bâtiments de l’actuelle crèche auraient été disponibles pour agrandir la mairie car les services et les archives débordent : on manque de place !

Et si vous aussi vous constatez des « anomalies municipales », signalez les, ou allez sur ce site spécialisé afin de préciser le lieu, et d’en donner une description précise.

Autre possibilité : les voisins vigilants et bien sûr la PM.

Finissons avec justement le portail de la crèche… Celui ci vient d’être changé par une entreprise des AM (la Bocca), et pas par l’un des artisans du Pays de Fayence. Et on voudrait nous faire croire que faire du local est une priorité municipale ? Allons donc !

Notre article pour la nouvelle année concerne une ville moyenne : le Pays de Fayence !

Bientôt 35 000 habitants…

Et des soucis qui tournent toujours autour des clochers de nos neuf villages.

Car la Commune est proche du coeur et des préoccupations de nous, citoyens !

Et les décisions se prennent de plus en plus loin des même citoyens !

Qui connait les élus de sa ville qui sont aussi élus à la Communauté de communes ?

Qui sait que les décisions se prennent là en Conseil des Maires, le Conseil Communautaire n’étant en général qu’une chambre d’enregistrement de ces décisions ?

Pourtant, de l’aveu même de nos édiles, ils confessent qu’à terme, en dehors des mariages et des inauguraions de chrysanthèmes, il n’auront plus grand chose à faire, et encore moins à décider.

La « suppression » de la taxe  d’habitation sur 3 ans pour paraît il 80% d’entre nous en est une illustration dans le temps comme dans le fonds.

L’état actuel de ces impots est visible ici

Qui se soucie d’ailleurs des impots qui seront alors levés pour compenser ce manque à gagner de l’état ? (avec un é minuscule) ?

Plus grave : ces recettes qui étaient auparavant gérées par les communes au plus proche des désirs et des soucis des citoyens, seront à l’avenir « distribuées » par des technocrates parsiens bien loin des réalités de terrain. Circulez (si vous avez une route bien sûr ) !à, y’a rien à voir .

Bref, un état jacobin, qui méprise la province.

Le récent congrès des Maires était éloquent.

Notre Maire n’y était pas.

On attend donc de savoir qui y était pour nous, et quel en est leur compte rendu !

L’éclairage public à Montauroux…

      • éclairage : face à ce qu’on peut qualifier de

« pollution lumineuse, « 

    • on a obtenu enfin l’extinction d’un certain nombre de réverbères anciens, inutiles (les boules), mal implantés, ou équipés d’une manière totalement anarchique de lampes disparates empêchant le renouvellement cohérent du parc d’éclairage public;

Qui n’a jamais contemplé un ciel pur la nuit ? C’est magnifique !

Mais dans notre village, c’est parfois quasi impossible. Et au delà, la facture énergétique revient cher …

    Certain parlent d’insécurité…Pourtant les « points stratégiques » de la Commune, maintenant couverts par des caméras HD et infra-rouges, ne nécessitent pas une telle débauche de lumens…Sans parler de cellules qui peuvent allumer un réverbère au passage d’un véhicule ou d’un piéton !

  • De nombreuses subventions (près de 80% du coût total) existent, permettant une mise aux normes de tout le parc d’éclairage, avec des leds (économes en énergie), des panneaux solaires, des cellules n’allumant les lampadaires qu’en présence d’un véhicule ou d’un piéton… En un peu moins de quatre ans, tout devrait être amorti; après, ce ne seraient qu’économies nettes. Mais ce sera après…(2020 !)
  • Et justement une comparaison avec Draguignan qui vient de moderniser le Brd Clemenceau m’amène aux chiffres suivant (les concernant)
  • financeur brd Clemenceau en % eclairage
    état 1046 39,47% 99641,96
    région 46 1,74% 4381,96
    Var 450 16,98% 42867
    Commune 554 20,91% 52774,04
    Cd’Agglo 554 20,91% 52774,04
    (en K€) (en K€)
    TOTAL 2650 100,00% 252,439
  • Donc une rénovation complète de l’éclairage de Montauroux pourrait être elle aussi subventionnée à 80%. Pourquoi s’en priver, sous prétexte que « mes chiffres de % de subventions étaient fantaisistes » ? (j’avançais ces 80%; on voit là 79,09%, grosse erreur comme on le voit…)

ACTUALITÉS : les travaux en cours…

Parlons maintenant des points qui ne peuvent hélas nous échapper dans notre vie de tous les jours :

1/ Les travaux innombrables à faire, depuis le début du mandat (et avant, reconnaissons le !)

  • panneau « 30 » bas chemin de la Barrière à mettre … Autant le CD37 est dangereux à cause de la vitesse excessive de certains (bus compris !), autant le chemin de la Barrière commence à le devenir lui aussi, et sans visibilité !
  • Les stops… parfois invisibles, absents, ou cachés derrière des feuillages, (Barrière, parking des Veyans, chemin du pigeonnier, la Gachette, …)
  • des aménagements urbains invisibles, mal placés, voire dangereux (voir la bordure du virage en haut du chemin du Pigeonnier, ou les trottoirs du Clos, qui ont occasionné tant d’accidents de piétons, mais qui heureusement ne seront bientôt qu’un souvenir  !)
  • éclairage : face à ce qu’on peut qualifier de « pollution lumineuse,  » on a eu enfin l’extinction d’un certain nombre de réverbères anciens, inutiles (les boules), mal implantés, ou équipés d’une manière totalement anarchique de lampes disparates empêchant le renouvellement cohérent du parc d’éclairage public; de nombreuses subventions (près de 80% du coût total) existent, permettant une mise aux normes de tout le parc d’éclairage, avec des leds (économes en énergie), des panneaux solaires, des cellules n’allumant les lampadaires qu’en présence d’un véhicule ou d’un piéton… En un peu moins de quatre ans, tout devrait être amorti; après, ce ne seraient qu’économies nettes. Mais ce sera après…(2020 !)
  • pourtant une comparaison avec Draguignan qui vient de moderniser le Brd Clemenceau m’amène aux chiffres suivant (les concernant)
  • financeur brd Clemenceau en % eclairage
    état 1046 39,47% 99641,96
    région 46 1,74% 4381,96
    Var 450 16,98% 42867
    Commune 554 20,91% 52774,04
    Cd’Agglo 554 20,91% 52774,04
    (en K€)   (en K€)
    TOTAL 2650 100,00% 252,439
  • Donc une rénovation complète de l’éclairage de Montauroux pourrait être elle aussi subventionnée à 80%. Pourquoi s’en priver, sous prétexte que mes chiffres de % de subventions étaient fantaisistes ? (j’avançais ces 80%; on voit là 79,09%…)
  • mais certains lampadaires ont été éteints, d’autres maintenus,  en dépit du bon sens, et surtout sans concertation avec les « autochtones » (communication, communication  … )
  • Également parlons de cette aberration du chemin de Fondurane, qui mène, rappelons-le, à un site protégé de biotope, à un aven maltraité, et à un lac touristique … sur lequel on trouve des carcasses de voitures (garagiste), des détritus & immondices plus qu’il n’en faut.  Sans compter les différentes tranchées de traversée de route qui ont été réalisées cet été, rebouchées à la « va vite ». Le goudron s’est affaissé et les usagers qui sont venus nous voir, s’exaspèrent que rien ne soit fait et qu’on laisse ces cuvettes que seuls les véhicules 4X4 peuvent franchir sans dommage !!!!

Comment des entreprises peuvent elles accepter de travailler dans de telles conditions ? La poste, la ZAC de l’Apier, celle de Fondurane, etc… ne sont que trous, bosses, regards hydrauliques effondrés, chenaux enfoncés. C’est déplorable.

  • Les robinets (et les tuyaux) qui fuient continuent à fuir (voir la borne incendie de l’ancienne caserne en haut de l’avenue sainte Brigitte !), les chemins à trous continuent à être des nids à poules, et les lampadaires sur lesquels on prétend faire des économies , s’ils en font, n’éclairent plus que les endroits qui n’en ont pas besoin (les Estérets, diverses placettes…), les logements communaux continuent à loger des ayant-droits qui n’ont pas tous le même devoir de loyer…etc…etc…
  • Formation des élus,
  • réponse aux signalements par les citoyens de soucis divers,
  • incivilités (déchets et encombrants sont du ressort de la Communauté de Communes :  les encombrants restent sur les trottoirs !), voir les articles de P.Ratcliffe à ce sujet, ainsi que le nôtre concernant les carraïres et autres sentiers maintenant « squattés » !
  • le rodeo sur le parking MPT, Futsal, attention : l’été arrive…
  • la biodiversité intracommunale, où est elle si des dépots d’ordures continuent à fleurir un peu partout ?
  • carraïres que nous avions pourtant déjà reconnues et cartographiées…

Circulez y’a rien à voir !

  • Mais au fait, ces élus connaissent ils le code rural ( puisque nous venons de voter l’adhésion de Montauroux à l’Association des Communes Rurales ) ? L’article L 214-1 par exemple pour revenir sur un cirque « franco-belge  » qui vient de passer sur le Pays de Fayence ?

Et quand ce cirque « à la mord moi la frite » mais qui tient ses animaux sauvages en cage arrive chez nous, aucun des élu(e)s qui se disent écologistes ne réagit. A Aups on a un peu plus le sens de la protection de la nature ! Et de l’aspect sanitaire que peut revêtir la protection de chats, et la lutte contre les animaux errants …

  • les caméras qui devaient être installées depuis la mandature précédente … A force d’attendre les autorisations du mille-feuille politico-administrativo-préfectoralo-règlementaire, rien ne se passe.  Sauf les incivilités et autres exactions face auxquelles la police toujours strictement municipale ne peut pas grand chose faute de moyens ! Nous venons de les voter, ces moyens; on va maintenant voir dans quel délai tout ceci va être mis en place ! Mais il parait que l’équipe qui en est chargée s’installe dans nos mursq… Pour l’instant, chaque matin, elle vient d’Aix et repart le soir . (sic !)

5/ CdC :

  • Il est écrit dans le bulletin de la CdC : »nous avons pris en charge dans sa totalité la gestion de la collecte des ordures ménagères, généralisée cette année à toutes les communes du territoire. » et çà donne quoi ? des dépôts d’immondice partout, un délai de un mois pour faire enlever les encombrants, pas de ramassage de rémanents en dépit de cette interdiction idiote de les brûler, parce que la loi les assimile a des déchets ménagers, des ordures !

° Des tas d’immondices sur chaque PAV, sans que personne ne s’en émeuve.

trains ?

La RD 562, la « 101 », et autres … une épine dans le pied, à force de ne pas avancer !

Inutile d’en rajouter…

Chacun connaît le problème, même si peu d’entre nous se sont risqués à tenter la traversée à pied ou en vélo de cette satanée route « 562 »… C’est être presque suicidaire que de faire l’expérience !

Une réunion de plus vient d’avoir lieu, sur ce thème, relatée dans les colonnes de Var Matin.

Et on me demande de publier ce compte rendu…

On verra là encore qu’on est loin du compte.

réunion rd 562 novembre 2017

Juste un petit rappel : il paraît que nous allons avoir la satisfaction (Enfin !!!) d’accueillir un lycée sur notre Pays de Fayence…

Et comment allons nous y avoir accès avec les routes actuelles ?

Et comment nos gamins pourront ils s’y rendre en sécurité avec la circulation qui en découlera ?

Et combien de temps mettront les cars et autres innombrables voitures qui voudront y accéder ?

Là notre Maire est bien peu disert, d’ailleurs il n’a pas daigné assister à cette réunion … Peut être par défiance politique ?

Des aides aux loyers commerciaux : la survie des villages peut être aidée !

De nombreuses communes pratiquent maintenant une politique (ouh le vilain mot dans la bouche de certains  !) d’aide envers les commerçants qui s’installent dans les villages. C’est le cas à Montauroux, pour deux commerçants qui entretiennent la vie au cœur de Montauroux.

Une alternative consiste aussi à racheter des locaux commerciaux afin de les louer à des tarifs eux aussi préférentiels.

L’essentiel est que les communes prennent de telles mesures pour relancer la vie de proximité.

Et maintenant , à chacun d’aller rendre visite à ces deux sympathiques entrepreneurs, qui vous proposeront avec le sourire de compléter votre garde manger, ou de tapisser vos fauteuils

😉