Depuis des années, certains et certaines se battent avec conviction pour que les multiples activités culturelles, les spectacles, les manifestations associatives, fassent enfin « agenda commun ».

Peine perdue  !

Il s’en trouvera toujours un qui préparera sa manifestation sans se préoccuper de ce qui peut se passer par ailleurs; Bien « aidé »  d’ailleurs par une communauté de commune qui s’illustre par son inertie et sa lenteur à réagir.

Que ce soit sur le plan économique, culturel, social… lenteur et indécision. Et absence de communication. Voir le site de la CdC, dont l’évolution se limite à une modification … par trimestre !

D’où une « concurrence » entre activités, au lieu d’une coopération qui profiterait à tous.

Cherchez non seulement au niveau des concerts, dans le domaine économique : pas mieux.

cooperation mieux que conflit

Jurassik park toujours d’actualité !

Publicités