…Il s’en est fallu de peu en ce qui concerne le vote sur les augmentations des taxes, déguisées, mais réelles !
Reste à savoir quels taux seront retenus par la Mairie.

MAIS !
Mais… si l’État diminue ses dotations.
Si l’État augmente diverses taxes en les dissimulant par ci par là (bel exemple de dévoiement de la démocratie !), qu’est ce qui nous empêche, nous habitants et élus des communes, de rechercher d’autres recettes, qui ne grèveraient pas le budget de fonctionnement ou d’investissement de la commune ? Ou de proposer des modalités de réduction des dépenses (ou des investissements non immédiatement nécessaires) ?
Par exemple :
Remettre des logements en état et les louer; la Mairie n’en manque pas, qui restent inoccupés.
De même pour des locaux ou des terrains à vocation commerciale.
Dont les loyers pourraient utilement être revalorisés eu égard aux indices des loyers à proximité; en ne tombant pas dans le piège des « indices » du 1er ou du dernier trimestre…
De même pour les loyers commerciaux, ou les conventions !
Il suffira alors de les passer au vote en Conseil Municipal !

Certains contribuables de la Commune ne se sont d’ailleurs pas gênés les années précédentes pour faire plier la Mairie sur des questions semblables.
Les concessions dans le cimetière pourraient être revues…

Nouvelles recettes fiscales, certainement pas: le contribuable est déjà assez imposé.

Mais une optimisation des actions municipales, pourrait aboutir à de substantielles économies,

Entre autres. et puisque parait il 90% du programme d’investissement a été réalisé, passons à l’entretien ou à la remise en état du patrimoine (bâtiments, voirie, accessibilité PMR, etc ).

ad libitum…

A chacun d’entre nous aussi de rechercher des solutions, et il en existe.

Publicités