et surtout bonne santé à toutes et tous !

Souhaitons nous aussi dans la mesure du possible une meilleure harmonie entre nos gouvernants, nos élus, et le peuple qu’ils sont censés administrer ou représenter. (peuple d’électeurs, ne l’oublions pas !)

Les échéances qui s’annoncent vont être décisives, par leur impact sur la société, sur nos droits et nos devoirs, sur nos libertés, et sur la surveillance qui s’exerce sur nous, pour l’instant à bon escient. N’oublions pas que tous les outils, y compris institutionnels, ne sont que ce que la main qui les dirige veut qu’ils soient…

Une erreur dans nos jugements peut amener notre république à ne plus être que  « l’État Français »… ce qui peut faire remonter de bien vilains souvenirs à nos anciens !

Souhaitons aussi que la crise s’éloigne de nous, que l’austérité imposée à nos collectivités comme à nous, contribuables, que cette austérité soit allégée. Ce n’est pas pour sûr dans les 20 milliards d’économie envisagées par certain candidat (sur les collectivités locales !) que nous trouverons cet allègement…

Souhaitons enfin que les promesses des candidats aux élections présidentielles et législatives soient vraiment suivies  d’effets et d’actions qui correspondent à leurs déclarations, et pas le contraire !

Bref, souhaitons nous de continuer à être bien dans notre douce France, terre d’asile !

Publicités