Bientôt 35 000 habitants…

Et des soucis qui tournent toujours autour des clochers de nos neuf villages.

Car la Commune est proche du coeur et des préoccupations de nous, citoyens !

Et les décisions se prennent de plus en plus loin des même citoyens !

Qui connait les élus de sa ville qui sont aussi élus à la Communauté de communes ?

Qui sait que les décisions se prennent là en Conseil des Maires, le Conseil Communautaire n’étant en général qu’une chambre d’enregistrement de ces décisions ?

Pourtant, de l’aveu même de nos édiles, ils confessent qu’à terme, en dehors des mariages et des inauguraions de chrysanthèmes, il n’auront plus grand chose à faire, et encore moins à décider.

La « suppression » de la taxe  d’habitation sur 3 ans pour paraît il 80% d’entre nous en est une illustration dans le temps comme dans le fonds.

L’état actuel de ces impots est visible ici

Qui se soucie d’ailleurs des impots qui seront alors levés pour compenser ce manque à gagner de l’état ? (avec un é minuscule) ?

Plus grave : ces recettes qui étaient auparavant gérées par les communes au plus proche des désirs et des soucis des citoyens, seront à l’avenir « distribuées » par des technocrates parsiens bien loin des réalités de terrain. Circulez (si vous avez une route bien sûr ) !à, y’a rien à voir .

Bref, un état jacobin, qui méprise la province.

Le récent congrès des Maires était éloquent.

Notre Maire n’y était pas.

On attend donc de savoir qui y était pour nous, et quel en est leur compte rendu !

Publicités