« Nous avons été manipulés et nous sommes humiliés. Ils nous font honte ! Ils vous font honte ! Devant notre population, nous passons pour des demeurés crédules« . Par ces mots postés sur Facebook, François Cavallier, le vice-Président (Les Républicains) du Conseil Départemental du Var et maire de Callian exprime sans détour sa colère. Lui qui avait participé au lancement en grande pompe du projet tant attendu de lycée dans le pays de Fayence.

Le 5 avril 2017, Christian Estrosi , alors président (Les Républicains) de la Région, avait fait le déplacement à Montauroux où devait être implanté l’établissement, pour annoncer fièrement cette construction attendue depuis plus de 20 ans dans ce canton de l’Est-Var. Il devait accueillir ses premiers élèves en 2021.

DEUX AUTRES LYCÉES VAROIS PASSENT DEVANT

Mais patatras! La Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur a revu son programme. Deux autres projets prioritaires vont finalement passer devant. Celui de sécurisation du lycée du Golf Hotel de Hyères, qui doit faire face au risque inondation. Et la construction d’un nouveau lycée en centre-Var « où la pression démographique est plus importante que dans le canton de Fayence » explique un porte parole du conseil régional. Il ajoute que c’est de la faute de l’Etat « qui a revu sa dotation annuelle pour la Région à la baisse de 35 millions d’Euros« .

La Région affirme que ce projet de lycée pour 750 élèves se fera, seul le calendrier changera. Aucune nouvelle date n’est annoncée pour l’instant.

Notre pétition est ici :

ou alors faites un copier-coller de ceci :

http://k6.re/Q4not

et ce matin, sur France Inter, le ministre de l’éducation nationale minimisait à la fois l’impact des fermetures de classe, et de l’éloignement de certains établissements d’enseignement.

Faute d’avoir pu l’interpeller en direct, je lui ai adressé cette lettre , avec ce commentaire :

« Contrairement aux promesses de Mr Estrosi l’an dernier, son successeur entend nous priver d’un lycée que nous attendons depuis plusieurs décennies.

Voir mon courrier joint, puisque je n’ai pu vous interpeller ce matin sur France Inter.

message Blanquer france inter 8 mars 2018

Par ailleurs, vous nous rappelez sur la page messages de votre site que « les propos à caractère injurieux, racistes ou diffamatoires, constituent des délits sanctionnés par une peine d’amende de 45 000 euros (article 441-1 du code pénal). »

Nous priver d’un lycée, n’est ce pas une insulte qui nous est faite, à nous tous provinciaux et ruraux ?

Respectueusement
Éric BÉTHEUIL
Conseiller Municipal à Montauroux
066 066 58 56″

Publicités