Une intéressante réunion a eu lieu Jeudi 8 mars sous l’égide de Force et Confiance, à Callian, et animée par Marco ORFEO.

Notamment par Mr PRIEUR, président de l’ARPAF, y a été évoquée l’absence toujours plus criante d’un refuge animal, et ce, en présence de François CAVALLIER, Conseiller départemental, et de René UGO, président de la Communauté de Communes.

Les obstacles sont nombreux, et en premier lieu la difficulté de trouver un emplacement qui non seulement réponde aux contraintes (législatives, d’hygiène, de proximité, de viabilité…), mais aussi l’insurmontable souci de ne pas se heurter comme d’habitude au refus frontal des riverains qui voient d’une mauvaise oreille s’installer une telle source de bruits et autres nuisances !

Alors quoi ?

Laisser errer nos animaux, du moins ceux qui sont abandonnés ?

Continuer à faire perdre du temps, de l’argent, de la disponibilité à nos personnels communaux (polices municipales), obligés de perdre une demi-journée à chaque fois qu’il faut accompagner un animal capturé au refuge accessible de Puget ?

Certes non !

Ont été évoqués les zones agricoles, peu propices. Un refuge n’est pas un élevage d’animaux de ferme…

Les zones urbanisées étant évidemment à éviter, restent les zones forestières.

Là, c’est le PLU et le SCOT qui coincent … Et la viabilisation de l’installation…

…et les règlements sanitaires , gérés par l’ARS PACA.

… et ces règlements sont consultables aussi à la Centrale Canine.

Merci à Pierre Ratcliffe et Alex Maziers pour les liens et renseignements fournis.

Des solutions existent, mais…mais… là encore c’est le budget et la disponibilité des personnels administratifs qui font défaut, pour étudier le projet.

Les installations en soi ont été prévues, soit en dur, soit en plus « léger » et écologique. Y compris l’accès à l’énergie, au traitement des rejets, voire à l’eau.

Reste à trouver l’emplacement. Gageons qu’un tel investissement, figurant bel et bien dans les compétences obligatoires de la Communauté de Communes, sera réalisable et « budgétable », dès lors qu’un dossier bien ficelé sera remis sur le bureau de l’élu de notre Communauté de Communes !

Alors une piste semble s’ouvrir : un collectif  s’est formé, afin d’étudier justement cette faisabilité, collectif totalement indépendant des associations qui séparément agissent dans le quotidien… Ce collectif, rattaché à un élu (moi même), et ayant comme interlocuteur unique le président de la Communauté de Communes, sera chargé d’envisager les implantations possibles, de lister les contraintes administratives, légales, cadastrales, afférentes aux SCOT et autres PLU, et ce, sur chaque commune de notre Pays de Fayence.

Un rendez vous va être fixé par le Président de la Communauté de Communes, René UGO, afin de désigner la personne interlocutrice au sein de son personnel. Puis une première réunion (espérée avant la fin mars) devrait avoir lieu, pour fixer les objectifs, les missions de chacun, et des dates.

Peut être nos futurs Maires pourront ils enfin procéder à l’inauguration de ce refuge, tant attendu par les amis des animaux. Presque autant attendu que le lycée…

Communauté de Communes

Publicités