En soi, ce conseil n’avait rien d’extraordinaire : quelques régularisations comptables ou budgétaires, des fuites d’eau, des dénominations de voies…

Avec un gros débat sur ces dénominations de voies que les GPS ignorent, et que heureusement facteurs et pompiers savent « débrouiller ». Bref, la mairie, la poste, la Base nationale d’adresses, tout ce petit monde se renvoie la balle, et les livreurs, eux, perdent leur chemin et nos colis.

Une remarque justement désabusée de Marie Hélène Simon, sur la différence pénalisante de traitement entre certains administrés : la Mairie ou le département sont plus ou moins regardants (ou plutôt pingres !) sur le prix auquel ils acquièrent les terrains

Trois questions restent en suspens , conformément au tracé du PV de l’avant dernier conseil (voir notre lettre demande réponses CM 28 sept 2018 sur CM juin 2018 )

• page 3 point 09 : P Durand Terrasson n’a toujours pas répondu sur le différentiel de prix entre l’eau en régie et l’eau « veolia »…(question du 1er adjoint !)
• page 5 point 21 : J. Bottero n’a toujours pas répondu sur la date de finition des travaux (trottoirs ?)  Brd du Belvédère.
• page 5 question diverse 5 : M.J. Mankai n’a toujours pas répondu sur le tarif de mise à disposition des salles communales pour les associations à but lucratif.
Le Maire nous a demandé d’en faire la demande en bonne et dûe forme, ce qui est fait en parallèle à cet article; alors qu’il aurait dû y répondre par tout moyen à sa disposition…

Et in fine, nos questions orales :
1. quels projets à Montauroux pour les déplacements doux ? L’eurovelo8 fait passer les cyclistes par le chemin de Gimbrette, étroit, autrement plus dangereux que la RD562 ( j’invite les plus hardis d’entre nous à s’y risquer; soyez alors prêts à vous jeter dans le bas côté, une voiture remplissant tout l’espace, et les conducteurs prêtant souvent peu d’attention au cycliste impénitent qui s’est risqué sur sa route…).
Aucun emplacement n’est prévu sur l’espace public pour stationner les deux roues sans moteur et les sécuriser, alors que les VAE se développent; Callian a même prévu des panneaux « ATTENTION PIETONS » sur toute la montée vers le village…

On semble aussi oublier l’impact économique de ce nouveau tourisme vert ! 70€ par touriste et par jour...Var matin s’est même fendu de six pages dimanche dernier pour décrire cet engouement pour le vélo; mais en dehors du vélo de course pratiqué par le Maire, ce sujet ne semble pas important…Et évidemment, on se défausse soit sur un autre point, soit sur une autre entité: département, CCPF, région… Facile !

2. Quelle position le Maire compte t il adopter consécutivement à notre vote demandant un moratoire pour le linky ? La réponse (attendue !) a été « aucune ! Risquant l’illégalité,nous ne ferons rien qui risque de coûter à la Commune sans pour autant apporter quoi que ce soit de neuf ». L’AMF , citant l’arrêt de la cour d’appel de Toulouse, ne lui donne d’ailleurs pas tort, mais pas raison non plus :
il lui donne raison sur
* le fait que l’opérateur (Enedis pour nous) ne peut accéder au logement d’un usager sans son accord – au nom du respect du droit de propriété ; à chacun d’en tirer ses conclusions concernant les protections anti accès…
* le fait que les données ne peuvent être transmises à des tiers sans autorisation de l’usager. (CNIL)
il lui donne tort sur
* le fait de refuser la pose d’un tel compteur »
* le droit de refus par lettre simple
Enfin, remarquons que si, en matière de communication, la CCPF ne brille pas, la commune de Montauroux ne fait rien pour rattraper ce silence assourdissant :

retenons que le Maire nous a bien PRÉCISÉ que tout citoyen s’étant vu poser un linky en son absence ou sans autorisation devait le signaler en Mairie (courrier délivré secrétariat 2e étage) ou A/R. La PM est chargée des suites. A bon entendeur…

Voir quand même ceci, qui est édifiant : un ancien installateur a témoigné. À vérifier !

Enfin, Aucune évocation de la journée de commémoration des Harkis .

Et par ailleurs non seulement personne de la Mairie n’était présent à l’Assemblée des Maires du Var (AMF83) (sauf un adjoint) qui s’est tenue dans la semaine, mais au Congrès national des maires non plus (AMF)…

voir Var matin de … ce matin 29 septembre 2018 !

Et pourtant le premier ministre y était attendu, et n’a en aucune façon répondu à l’attente des maires, sur les baisses de dotations, sur la centralisation jupitérienne des décisions de Paris, la désespérance de maires de petites communes qui voient partir les services publics, arriver la dématérialisation des documents (40% des résidents de Montauroux n’ont pas d’accès à internet, soit technique, soit par désintérêt…)

Bref, comme nous le disions au début de l’été, « çà tourne en rond… »

Publicités