Après la polémique prévisible en commission sur le refus de vote du prochain budget 2020, les élus Huet auraient présenté un nouveau projet de fonctionnement destiné à éviter pareil incident à l’avenir. Il a été ainsi convenu que les textes de délibérations seraient dorénavant lus.

Reportage.
.

Dans l’immédiat, cette lecture sera limitée au seul titre de la proposition de délibération et non son contenu. « C’est déjà beaucoup de travail et d’attention qui sont demandés aux élus » explique Amélie S. « Lire l’intégralité d’une proposition de délibération prendrait du temps, de longues minutes durant lesquelles nos forces vives seraient immobilisées et ne pourraient dès lors plus réformer Montauroux avec vigueur et énergie » assure-t-elle. Mais d’autres élus sont inquiets et craignent que cette exigence ne crée un précédent. « Il se peut qu’à l’avenir on nous demande aussi de justifier nos votes » s’inquiète un autre. « Quelqu’un m’a soufflé le mot responsabilités je ne sais pas ce que c’est mais ça me fait un peu peur ».

Selon plusieurs sources, d’autres élus Huet auraient alerté le DGS après la découverte d’un bouton « CONTRE » installé sur leur pupitre du conseil et vont demander la création d’une commission d’enquête pour savoir à quoi ce bouton peut bien servir. « Sans doute quelqu’un qui tente de freiner la volonté de réforme de notre maire mais nous ne nous laisserons pas avoir par ce subterfuge enfantin » assure Amélie S.

Vos conseillers municipaux d’opposition pour une fois hilares…

(librement transposé d’un article du très sérieux GORAFI)