Les ponts…

Le pont Morandi s’est écroulé, faisant plusieurs dizaines de morts, des blessés, des traumatisés. Gênes comme Fréjus en 1959, Nice en 2015, sont des villes traumatisées qui toujours conserveront ces visions d’horreur.

Pensons à ces femmes, ces hommes, et compatissons.

Mais peut on, pour autant oublier les causes d’un tel drame ?

Si à l’heure actuelle l’enquête n’en est qu’à son début, on peut quand même faire des rapprochements avec d’autres catastrophes, surtout celles qui impliquent des infrastructures de génie civil, censées être au dessus de tout soupçon de malfaçon, de conception défaillante, de corruption…

Bophal, certes, Seveso, mais , et cette fois pour parler du domaine public, le pont de Gennevilliers, partiellement éboulé, le barrage de Malpasset, et, pour ce qui nous concerne de manière encore plus proche, les ponts du lac de Saint Cassien…

Se souvient on du barrage de Malpasset, construit dans la tourmente de démêlés judiciaires, de turbulences météo, de soucis budgétaires, et d’atermoiements sur les études géologiques … 450 morts.

Se souvient-on qu’EDF, à peine ayant construit ces pont du lac au milieu des années 60, en a cédé les tabliers au Département du Var, et que comme par hasard ces tabliers ont cédé en 2013/2014, complètement pour le pont des Charretiers, partiellement pour le grand pont du Pré Claou ? Les plus anciens d’entre nous se souviennent de la piste sud du lac, seule voie d’accès vers l’A8, cahotante et pénible; le Pays de Fayence, enclavé, en a presque fait un retour aux années 40. Infrastructure publique, certes, mais destinée à être cédée en l’état à une autre entité publique…

Quel budget alloue t on à l’entretien des ponts, tant sur l’A8, qu’au niveau du lac (pour rappel : au moins 25€/m²/an…). Il serait intéressant de la savoir, mais qui au niveau du Conseil départemental pourra nous donner des chiffres crédibles ? Le Pont des Tuves lui même, multicentenaire, bénéficie t il des 2500€ que son entretien nécessiterait par an ?

Certainement pas.

Voir cet article de Mediapart

Le problème n’est pas que local : toute l’infrastructure publique civile est concernée

Rappelons que les ponts du lac ont maintenant pas loin de 60 ans (à peu de choses près comme le pont Morandi),  et qu’il serait temps non seulement d’en renforcer la surveillance, mais aussi sûrement de les recalibrer : plusieurs dizaines de milliers de véhicules/jour, plusieurs centaines de camions de plusieurs dizaines de tonnes, tout celà non seulement fragilise les ouvrages, mais justifie qu’on se penche dessus. Mais voilà : même au niveau de l’accès du Pays de Fayence, aucun accord n’a pu être trouvé en 25 ans ni sur la « RD101 », ni sur le calibrage de la RD562… Alors a fortiori pour des ponts !

Faut il comme à chaque fois que des vies humaines soient nécessaires pour qu’enfin « on » se bouge ?

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s